Brebis de race Lacaune

La reine du roquefort

Entre Hérault et Aveyron, dans le département du Tarn, les monts de Lacaune constituent une zone d’élevage agricole principalement réservée à la brebis de race Lacaune. En fait, le berceau de la race se situe plus largement dans le Sud du Massif central, dans une zone de causses calcaires arides (le Sud Aveyron) et une autre zone de prairies d’altitude sur terrain schisteux (les monts de Lacaune), au climat difficile: froid l’hiver, très chaud l’été et balayé par les vents.

À suivre ci-dessous…

Au XIXème Siècle, la population de brebis laitières est variée dans le bassin de production du roquefort, chaque zone ayant sa préférence pour une race locale. Ce sont majoritairement des races multi rôle : lait, viande, laine… Dans les monts de Lacaune, les éleveurs sont les premiers à prendre en compte la baisse du prix de la laine : ils orientent alors la sélection de leur cheptel vers une production laitière de qualité. Ce travail explique que le nom de Lacaune soit donné à une race de brebis dont le bassin d’élevage couvre plusieurs départements : La brebis de race Lacaune

Les caractéristiques de la race Lacaune ont été fixées par arrêté ministériel en 1902. Le livre généalogique de la race Lacaune a été créé en 1942, après fusion des races Camarès, Larzac et Lauragaise. C’est une race de format moyen à lourd.

La brebis de race Lacaune pèse de 70 à80 kg pour une hauteur au garrot de

 70 à 80 cm. Elle se caractérise par une tête fine au profil légèrement busqué, sans cornes. Sa laine forme une toison fine de 1,5 à 2 kg (2,5 kg pour les béliers) laissant à découvert la tête, le cou, les pattes et le ventre. La toison est blanche, mais le décret d’appellation du fromage de Roquefort tolère les brebis du type racial de couleur noire, preuve de leur existence.

La brebis de race Lacaune est aujourd’hui exportée pour améliorer la production laitière d’autres races rustiques. La sélection actuelle est orientée dans deux directions : la constante amélioration du potentiel laitier pour les lignées femelles et la conformation de carcasse des agneaux pour les lignées mâles. Les éleveurs peuvent donc utiliser des femelles à bonne production laitière avec des mâles à production bouchère donnant des agneaux qui deviennent plus qu’un simple sous-produit de la production laitière.

(source Wikipédia)

Élevage des brebis de race Lacaune dans le Tarn

Exclusivement de race Lacaune, 140.000 brebis composent le troupeau des ovins lait du Tarn (pour environ 1 300 000 têtes sur la France entière, soit 20% du cheptel ovin). La majorité des animaux se situe en montagne du Haut Languedoc sur les monts de Lacaune et, au Nord-Ouest du département, sur le plateau du Ségala.

Les 460 producteurs de lait de brebis de race Lacaune ont fréquemment en association avec leur atelier ovin lait un atelier ovin viande ou bovin viande. La forme sociétaire du GAEC est très répandue dans les exploitations laitières.

Tout le département du Tarn est inclus dans la zône AOC Roquefort. Le principal produit fromager est donc le fromage de Roquefort. On peut visiter quelques caves de producteurs, à Roquefort-sur-Soulzon (une heure de voiture depuis le bourg de Lacaune).

Le lait des brebis de race Lacaune est collecté par les industriels de Roquefort et la coopérative Scaro. Cette collecte est réglementée par l’interprofession (Confédération de Roquefort).

(source FDSEA)
Troupeau à Cambon-et-Salvergues
Troupeau à Cambon-et-Salvergues
Troupeau à Nages
Troupeau à Nages

Les ovins viande dans le Tarn

Midi-Pyrénées est la première région productrice de viande ovine en France. Le Tarn tient la 3ème place régionale avec 135 000 brebis déclarées. On compte 1 000 producteurs de viande (1/4 des exploitations du Tarn).

La race Lacaune représente 90% du cheptel, élevé notamment sur les monts de Lacaune. Les produits sont principalement des agneaux élevés sous la mère, en bergerie. Ce sont des agneaux jeunes (70 à 150 jours) à la viande claire, rosée et peu grasse. Élevés avec le lait maternel, ils sont simplement complémentés en céréales. À l’heure actuelle, environ 71.000 brebis sont engagées sous le sigle officiel de « qualité viande ».

Deux labels rouges    L’agneau fermier des pays d’Oc et l’agneau fermier « Lou Paillol »Un certificat conformité produit (CCP)    L’agnolin.

(source FDSEA)

Élevage bio de brebis de race Lacaune

Une vidéo d’AgenceBio

La brebis de race Lacaune à la télévision

Une vidéo de Midi en France

Un lien pour la brebis de race Lacaune

> Le site de l’UPRA Lacaune